Isabelle BOUDART

Isabelle BOUDART

Isabelle BOUDART
Orthophoniste clinicienne
Docteure en Sciences du langage
Chargée de cours
Formatrice

Après avoir obtenu son diplôme d’orthophoniste à l’école de Nancy en 2004, Isabelle a poursuivi ses études en Sciences du langage et a validé son doctorat en 2013 en sociolinguistique du plurilinguisme.

Depuis 2015, Isabelle participe à une formation à l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation sur l’accueil des élèves allophones nouvellement arrivés. Elle est chargée de cours en Licence et Master de Sciences du Langage. Enfin, elle enseigne au centre de formation des orthophonistes de Besançon les matières suivantes : Orthophonie et plurilinguisme, Phonétique appliquée à l’orthophonie, Physiologie de l’articulation, Développement du langage oral.

Ses thèmes de recherche portent notamment sur le plurilinguisme, la transmission des langues en contexte de mobilité, la dimension interculturelle dans la relation de soin, les liens entre difficultés-troubles du langage écrit et développement psycho-affectif de l’enfant.
Orthophoniste clinicienne, elle a travaillé en CMPP auprès d’enfants présentant des troubles ou difficultés du langage oral. Elle a également travaillé avec des enfants ou adolescents présentant des troubles ou difficultés à entrer dans les apprentissages écrits. C’est à partir de cette pratique et des questions qu’elle suscite qu’Isabelle reprend une formation en licence de psychologie en 2019.

Dans l’intervention auprès des enfants présentant des troubles ou difficultés d’accès au langage oral ou écrit, monolingues ou plurilingues, elle estime nécessaire de prendre en compte le sujet dans sa complexité. Un sujet porteur d’une histoire singulière et qui est pris dans un tissu de relations sociales et familiales, dans lequel le langage oral et écrit a une place particulière.

Ses propositions de formations continues et initiales soutiennent une représentation du soin orthophonique intégrant les théories de la linguistique, la sociolinguistique et de la psychologie clinique. Dans ce contexte, l’objectif de l’intervention orthophonique n’est plus la réparation du trouble mais la réappropriation du langage par l’enfant et son utilisation fonctionnelle permettant d’être en relation avec autrui.